!
Prochaine épreuve : Rallye des Jardins de Sologne le 7 septembre
Résumés

Rallye du Suran 2012


Météo capricieuse du côté de Bourg-en-Bresse ce week-end pour le Rallye du Suran. L'objectif est simple : terminer le rallye ! Etant les seuls engagés dans leur classe, Benoît et Damien savent qu'en cas d'arrivée, ils remporteront le maximum de points dans la course à la qualification pour la Finale 2013. Mais avec les conditions climatiques, la moindre erreur sera sanctionnée !

Après un choix de pneus compliqué, l'unique spéciale du premier jour se déroule sous la pluie. Benoît et Damien ne prennent aucun risque, et à l'arrivée, ils sont clairement déçus de leur performance, qui les relègue déjà loin au classement général.

Le lendemain matin, la pluie s'est arrêtée, mais les routes sont toujours boueuses. La première boucle de 2 spéciales ne pose pas de problème particulier, mais les conditions difficiles, l'enjeu, et la méconnaissance du terrain brident l'équipage qui peine à prendre ses marques. Qu'importe, ils sont toujours là !

Pour la boucle suivante, où les spéciales ont commencé à sécher avec l'arrivée d'un rayon de soleil, la décision est prise de monter des pneus slicks. Malheureusement les spéciales toujours un peu recouvertes de boue par endroit sont piégeuses. Dès le second virage de la première spéciale, Benoît va se faire surprendre et la 106 va terminer sa course sur un muret. La voiture n'a apparemment rien, mais la roue avant gauche est dans le vide et la 106 posée sur le châssis. Impossible de la faire reculer ! Avec l'aide des rares spectateurs présent sur place, ils vont réussir à remettre la 106 sur la route et repartir après avoir perdu environ 6 minutes. Mais le calvaire ne s'arrête pas là ; en effet suite à cette petite sortie il y a un problème avec la commande de boîte de vitesse. C'est donc sans prendre de risques et en perdant encore beaucoup de temps que l'équipage va terminer les 2 spéciales suivantes au ralenti.

Retour à l'assistance pour estimer les dégâts et analyser le problème de boîte de vitesse : heureusement, il ne s'agit en fait que du levier de vitesse qui est desserré et s'est déboîté probablement aidé par le choc de la sortie.

L'équipage repart alors pour la dernière boucle de nuit, sans autre but que celui d'arriver surtout qu'avec l'humidité, le brouillard a fait son apparition. Dans ces conditions difficiles et sans aucune visibilité par endroit, Benoît et Damien vont limiter au maximum la prise de risque, et rallier l'arrivée très loin au classement général, mais en ouvrant leur compteur de points pour 2013. Le principal objectif du week-end est atteint !
Videos

YouTube
Photos